Test Assassin’s Creed 4 : Black Flag

Bonjour !

C’est sur un air d’OST d’Assassin’s Creed 4 : Black Flag que j’écris cet article dédié à Assassin’s Creed 4 justement !

 

Si j’écris cet article c’est avant tout pour poser un avis quant au dernier titre de la série des Assassin’s Creed.

Plus besoin de la présenter, vous connaissez déjà sûrement la série qui a su tiré son épingle du monde du jeu vidéo en mettant en scène un conflit de longue date entre les Assassins et les Templiers.

logo Assassins et Templiers

 

Pour mon test j’ai disposé de l’édition collector Skull sur PS3.

Edition Collector Skull de Assassin's Creed 4 Black Flag

 

Les atouts d’un bon jeu

Déjà graphiquement rien de bien changeant pour la version current-gen, les décors sont toutefois très travaillés et l’on ressent bien l’ambiance des Caraïbes du 18ème siècle avec ses plages de sable blancs et ses eaux turquoises.

Pour ce que j’ai pu voir de la version PS4 elle est encore plus travaillée, en effet elle fourmille de petit détails qui font la différence. J’ai noté principalement la fumée lors des tirs de canons, la météo (notamment pendant les tempêtes), la végétation qui bouge lorsque on passe dans des zones de traque ou encore l’eau qui passe sur le pont au contact de grandes vagues.

Tout ceci contribue à l’immersion, et c’est en ça que cet opus est une franche réussite !

 

Venons en au héro : Edward Kenway, le grand père de Connor du précédent opus et père de Haytham. Ce héro jouit d’un charisme sans égale. Pas le moins prétentieux mais ce rôle lui va tellement bien. Il est donc très plaisant de l’incarner. En revanche son implication en tant qu’assassin parait pour le moins étrange.

Il a un caractère bien trempé.

Edward Kenway de Assassin's Creed 4 Black Flag

Notez que le jeu comporte aussi un système de craft qui est très inspiré de Far Cry 3 pour améliorer Edward Kenway. Il consiste à récupérer des peaux de différents animaux et à en amasser un certain nombre pour débloquer un niveau d’amélioration en plus.

 

Le scénario d’après ce que j’ai déjà pu lire à reçu des critiques plutôt mitigées. Pour ma part je le trouve bon sauf sur certains points. Mais ce que je retiens c’est qu’il sait susciter de grandes émotions par moments. Sa qualité de mise en scène et les choix musicaux sont faits remarquablement bien accordés.

Il est donc un Assassin’s Creed à faire je pense pour les fans de la série. Mais il ne faut pas s’attendre à une grande avancée dans la trame générale qui opposent Assassins aux Templiers.

Il faudra compté environ 15-20 heures pour le boucler, avec les objectifs optionnels peut être un peu plus.

 

Venons en maintenant au point le plus mis en avant : les batailles navales ! Et là pour le coup je trouve qu’Ubisoft à fait un travail remarquable. Il n’y a pas d’autres mots. La partie navale de Assassin’s Creed III était pour moi qu’un test, mais là, les améliorations faite en font véritablement un jeu à avoir à tout prix. L’esprit et l’ambiance pirate y sont. Les abordages sont des moments épiques avec la musique Stealing a Brig de l’OST vous en faites de véritables moment incontournables.

Quels sont donc ces améliorations apportées ?

Déjà on notera la possibilité de customisation visuelle du JackDaw, de quoi pimper son navire ^^’

Mais surtout la possibilité d’amélioration d’une multitudes de composantes allant de la coque en passant par les canons et leur nombre, aux canons à mortier. Oui vous avez bien lu, il est possible d’utiliser des canons à mortier, forts utiles lors des attaques de forts.

Enfin je dirais que le système de visée ajouté est plus qu’utile et est parfaitement réalisé.

Toutes ces améliorations promettent de belles batailles ! Croyez moi.

 

Si la durée de vie de cet opus dépasse largement les 40-50 heures en solo uniquement ce n’est pas pour rien. En effet le jeu regorge d’activités annexes. Et là je peux vous dire que j’y est passé du temps dessus. Entre autre vous pourrez vous essayer à la pêche au gros : requin marteau, requin blanc, Orque ou encore baleine, vous serez comblé.

Illustration de la pêche de Assassin's Creed 4 Black Flag

Mais ce n’est pas tout vous pourrez aussi pratiquer la plongé pour visiter les entrailles d’épaves qui vous permettront d’acquérir nombre de richesses.

Illustration de la plongé de Assassin's Creed 4 Black Flag

J’ajouterai que le jeu vous offre une totale liberté, vous pouvez donc vous balader dans l’immensité de la map. Elle est très soigné, et vous pouvez vous arrêter où bon vous semble. Un ilot vous fait face ? Débarquez donc dessus vous pourrez y trouver des richesses supplémentaires. Ubisoft a donc mis l’accent aussi sur l’exploration.

 

Quelques points noirs :

Tout ne peut être parfait et malheureusement cet opus n’échappe pas à la règle des Assassin’s Creed.

J’ai nommé le Free Run. Apparu dans Assassin’s Creed III, et remplaçant la course simple, part d’une bonne idée mais est mal exploitée. En effet à cause de cela le gameplay en pâti grandement. Le personnage à trop tendance à monter n’importe où. Et ceci est d’autant plus vrai sur les navires. Pour ma part la barre du JackDaw n’a jamais été un aussi bon perchoir 😀

Un autre problème du jeu est sa répétitivité sur les missions, on se retrouve (beaucoup) trop souvent sur des filatures qui parfois peuvent s’avérer ennuyeuses. Un retour aux sources ? (Assassin’s Creed 1). C’est plutôt un point négatif.

Enfin je terminerai par une dernière remarque à propos du scénario, j’ai trouver qu’il manqué de profondeur et ne fait pas totalement suite au III à part par la présence d’une petite vidéo visionnable au début du jeu. La partie dans le présent est trop peu exploitée et son absence dès le début du jeu est pour le moins étonnant. Un point à améliorer donc.

Le scénario des Assassin’s Creed étant une choses des plus importante, on en reste donc un peu sur sa faim. Mais cet épisode reste à faire ne serai ce que pour son côté piraterie très réussi.

 

N’ayant pas encore testé le multi je m’abstiendrai de me prononcer à son égard, toutefois je ne doute pas de sa qualité s’il suit la ligné entamée par Botherhood et qui s’est nettement améliorer dans le III. Toutefois j’espère que la communauté essayera de faire preuve de plus de finesse et silence pour leur assassinats et non la jouer à la bourrin tel un Call Of comme cela a pu être le cas sur les précédents opus.

 

Je vous laisse donc sur cette magnifique OST complète d’Assassin’s Creed 4 Black Flag, très bonne écoute à vous :

 

Vous pouvez commenter cet article pour me faire part de vos impressions, points de vue ou remarques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>